Menu
Visuel

Appel à manifestation d’intérêt pour la généralisation des "PCB"

Annoncée par le Président de la République le 13 septembre dernier, la généralisation des « PCB » (Point Budget Conseil) figure parmi les mesures de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté.
Les PCB seront généralisés pour parvenir à 400 PCB labellisés sur l'ensemble du territoire. 150 seront labellisés dès 2019. L’État soutiendra financièrement chaque structure labellisée à hauteur de 15 000 euros par an.
Olivier NOBLECOURT, délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté, et François SOULAGE, président du comité de pilotage ont lancé la démarche de labellisation des Points conseil budget (PCB) le 8 avril, au Crédit Municipal de Paris.

Les Points conseil budget sont des structures d’accueil inconditionnel destinées à accompagner toute personne rencontrant des difficultés budgétaires et ayant besoin d’un accompagnement. Les objectifs des Points conseil budget est de prévenir le surendettement et de favoriser l’éducation budgétaire. Une expérimentation lancée en 2016 avait concerné 52 structures dans quatre régions : Hauts-de-France, Ile-de-France, Grand Est et Occitanie. Cette expérimentation est désormais terminée.

La première phase du déploiement sur le territoire se base sur un appel à manifestation d’intérêt qui cible les régions dans lesquelles se trouvent les territoires démonstrateurs de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, parmi lesquelles figurent les quatre régions expérimentatrices, avec un plafond régional maximal de labellisation en 2019, à savoir :

  • Auvergne Rhône-Alpes : 22
  • Centre Val de Loire : 9
  • Grand Est : 21
  • Hauts de France : 35
  • Ile-de-France : 29
  • Occitanie : 21
  • Pays de la Loire : 11
  • La Réunion : 2


L’ensemble des régions sera concerné par l’appel à manifestation d’intérêt qui permettra d’atteindre la cible des 400 PCB prévue par la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté.
Pour être labellisé, le PCB doit mettre en œuvre les actions suivantes : accueil, écoute et information, accompagnement budgétaire et accompagnement à la procédure de surendettement.
Il s’engage notamment à :

  • suivre une formation comprenant un socle thématique commun,
  • renseigner un rapport d’activité annuel,
  • s’inscrire dans le maillage territorial pour l’accès aux droits et l’inclusion bancaire.


Certains PCB interviennent également auprès des créanciers locaux.

Date limite de dépôt : le 24 mai 2019 ! (reportée au vendredi 14 juin 12h en région OCCITANIE).
Plus d’informations auprès de vos DDCS et en consultant ci-dessous le cahier des charges définissant les exigences communes inhérentes au label unique PCB (missions et actes métiers mis en œuvre) :




par Nathalie SLISKOVIC
publié le 27/05/2019

Partager cet article :

Entrez votre email pour vous abonner à notre newsletter

© FNAT 2016 - Tous droits réservés