Menu
Visuel

La FNAT aux 5ème Assises nationales du vieillissement & Longevity le 20 octobre 2020

Du Mardi 20 au Mercredi 21 octobre 2020 se tiennent à Troyes les 5ème "Assises nationales du vieillissement & Longevity", 1er rassemblement de la silver économie et du bien vieillir de la rentrée pour les acteurs publics et privés, nationaux et locaux 2020, une année historique accélératrice d’évolutions et d’innovations.

L'interfédération PJM (FNAT, UNAF, UNAPEI) a participé le 20 octobre après-midi à ce rendez-vous devenu incontournable pour les décideurs publics et privés de l'autonomie du grand âge et de l'ensemble des filières de la solidarité

Représentée à cette occasion par Hadeel Chamson, Délégué Général de la FNAT, et Valérie Bonne, Coordonnatrice pôle Protection - Droits des Personnes à l'UNAF , l'interfédération PJM (FNAT, UNAF, UNAPEI) a animé en webconférence avec Julie Debrux, associée et directrice du pôle évaluation socio-économique du cabinet Citizing, un atelier conférence thématique sur « Les gains socio-économiques de la protection juridique des majeurs » suite à la publication du rapport "Protection juridique de majeurs : Et si ça n’existait pas ? Évaluation des impacts socio-économiques de la protection juridique de majeurs par les mandataires professionnels".

L'interfédération PJM (FNAT, UNAF, UNAPEI) y a exposé certains des nombreux impacts positifs de la protection des majeurs, jusque là ni quantifiés, ni reconnus à leur juste valeur. Une méconnaissance qui freine l’action des Mandataires Judiciaires à la Protection des Majeurs (MJPM) et minore les moyens dont ils ont besoin pour mieux protéger et accompagner les personnes vulnérables. L'étude publiée le 13 octobre 2020 estime que pour chaque euro public investi dans la protection juridique des majeurs ("PJM"), les impacts positifs s’élèvent au moins à 1,5€

Elle demande plus de moyens pour faire face au doublement de la population attendue d'ici 20 ans, parce-que le budget alloué à la protection juridique doit être à la hauteur de l’ambition affichée par le législateur (diminution de la charge de travail et revalorisation salariale pour recruter des professionnels et améliorer la qualité de l'accompagnement, valorisation du métier via des campagnes de communication pour faire connaitre ses missions et les droits des personnes protégées, structuration d'une politique publique de la PJM et création d'un observatoire national pour mieux connaitre et représenter les personnes protégées).

Cet atelier s'inscrit dans une après-midi dédiée à la réforme Grand Âge, 5e risque, Ségur de la santé : "les enjeux de la réforme / Evolution du cadre juridique favorable à une politique rénovée en faveur de l'autonomie et de la citoyenneté des personnes âgées et de leurs proches aidants" sous le haut patronnage de Brigitte BOURGUIGNON, Ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargée de l'Autonomie.



par Nathalie SLISKOVIC
publié le 21/10/2020

Partager cet article :

Entrez votre email pour vous abonner à notre newsletter

© FNAT 2016 - Tous droits réservés - Mentions Légales