Menu
Visuel

Interview de l'ATADEM (49), service adhérent à la FNAT sur RCF Radio sur le métier de MJPM le 15 mars 2018

L'ATADEM est une association née en 1982, dans un mouvement de développement de l'AAPAI, Association Angevine de Parents et Amis d'adultes en situation de handicap, afin de proposer un service de protection juridique des majeurs adapté aux problématiques du handicap mental et psychique. 

Aujourd'hui, c'est 320 personnes que l'association adhérente à la FNAT accompagne en Maine-et-Loire, avec une dizaine de salariés et des administrateurs bénévoles impliqués (deux d’entre eux reçoivent les familles qui demandent des informations en amont de la saisie des juges du tutelles).

 Armelle CHEMINEAU salariée (MJPM), Jean-Denis GOSSELIN administrateur bénévole, et Matthieu Majeur protégé, apportent leur témoignage sur RFC et déconstruisent les idées reçues sur les tutelles et curatelles : Travailler sur des projets de vie, faire des démarches pour trouver un logement, gérer un budget, construire des projets professionnels & bénévoles... la mesure sécurise. 

 

Extraits :

  •  Armelle CHEMINEAU,  MJPM, salariée  :

- "qu'est-ce qu'être MJPM ? le juge des tutelles ordonne une mesure et nous l'attribue, on va au tribunal consulter le dossier de la personne (on y trouve en général peu de documents) avant de la rencontrer pour mettre en place une relation, en s'adaptant à elle, en fonction de ses besoins, de son handicap...(...) du lieu de vie, des partenaires avec lesquels travailler ou pas ..."

"la plupart du temps les personnes sont d'accord avec la mesure ;  j'ai peu de personnes ayant « subi la mesure ». Souvent la mesure a été évoquée avec la personne, la famille, les travailleurs sociaux etc. c'est un "projet" mené avant..."

"on a un rôle où l’on fait beaucoup d'administratif et on travaille avec de nombreux partenaires différents : services à domicile, auxiliaire de vie, psychiatrie, médecin généraliste, avocat ...

« On se réuni une fois par semaine au sein du service pour évoquer les situations à problèmes »

 

  • Matthieu, Majeur protégé : 

- "ça été discuté au préalable avec mon psychiatre et mes parents, je n'étais pas hostile à la mesure (enfin avant un petit peu quand même), mais après avoir rencontré Armelle, j’ai été très confiant (...) »

L'impact de la mesure, "je le vois tous les jours dans le fait que je n'ai pas à gérer tous mes papiers, je ne me sentais pas en mesure d'assurer toutes les démarches. J'ai une somme qui m'est attribuée par semaine, je la gère, et ça se passe très bien" (...) avant ça je dilapidais ".

 

  • Jean-Denis GOSSELIN, Administrateur bénévole :

"la tutelle et la curatelle, ce ne sont pas simplement les aspects financiers ; ce n'est pas parce qu'il y a eu quelques grandes affaires qui ont défrayé la chronique ces derniers temps, que tous les gens sont mal lotis lorsqu'ils sont sous tutelle ou curatelle. D'ailleurs souvent les personnes sont demandeurs parce qu'elles n'arrivent plus à gérer. Le MJPM gère plein d'autres aspects que financier : par exemple monter un dossier de retraire (...) la question financière est un aspect parmi d'autres".

 

→ Ecouter l’intégralité de l’interview de l'ATADEM réalisée le 15 mars 2018 sur RFC en cliquant ici




par Nathalie SLISKOVIC
publié le 23/03/2018

Partager cet article :

Entrez votre email pour vous abonner à notre newsletter

© FNAT 2016 - Tous droits réservés