Menu
Visuel

« "Les mandataires judiciaires", ce n'est pas qu'une dépense, c'est un gain ! » Luc Gateau (Pdt UNAPEI) suite à la diffusion de l'étude d'impact de l'IF-PJM

L'Interfédération IF-PJM regroupant la FNAT, l'UNAF, l'UNAPEI a fait réaliser une vaste étude nationale sur les gains socio-économiques de la protection juridique des majeurs par un cabinet indépendant Citizing, spécialiste en évaluation socio-économique.

Luc Gateau, le président de l'UNAPEI revient sur Vivre FM pour l'interfédération PJM sur les enseignements à retirer de cette première étude concernant 800 000 personnes protégées en France et de cette profession oubliée qui est celle des mandataires judiciaires à la protection des majeurs (dit "MJPM").

"Ces MJPM ont pour mission d'accompagner au quotidien, dans le respect de leur choix, les personnes qui leur sont confiées par une décision de justice du fait d'une altération de leur faculté intellectuelle, liée à l'âge, à la maladie, au handicap à leur vulnérabilité sociale et financière..." rappelle-t-il.

Cette étude démontre que le secteur de la PJM génère 1 milliard d'euros de gains socio-économiques. "Les MJPM ne sont pas qu'une dépense, c'est un gain majeur sur les finances publiques, c'est un tissu de services humains pour les personnes qui ont besoin d'être accompagnées encore trop peu connues et reconnues".

"Ces derniers mois de crise sanitaire ont mis en évidence le caractère indispensable de leur accompagnement : particulièrement isolées de nombreuses personnes protégées n'ont pu se rendre à la banque pour retirer l'argent liquide nécessaire aux achats du quotidien... les MJPM ont immédiatement mis en place du portage d'argent au domicile, des livraisons de denrées alimentaires, voire se sont rendus directement chez les personnes protégées pour les accompagner dans cette crise. Crise sanitaire ou pas, nous sommes tous susceptibles d'être concernés tôt ou tard par le recours à un MJPM professionnel ; leur service évite l'avènement de situation dramatique."

Une demande très forte de l'interfédération PJM (FNAT, UNAF, UNAPEI) est un pilotage interministériel avec un interlocuteur unique ; cette étude a mis en avant la nécessité de rendre visibles les personnes protégées, cela passe notamment par la création d'un observatoire, la prise en compte urgente des besoins financiers et humains des MJPM.

Retrouver le replay de l'interview de Luc Gateau accordée le 05/11/2020 à Vivre FM dans l' "invité de la rédac" en cliquant ici ou sur le site de Vivre FM



par Nathalie SLISKOVIC
publié le 06/11/2020

Partager cet article :

Entrez votre email pour vous abonner à notre newsletter

© FNAT 2016 - Tous droits réservés - Mentions Légales