Menu
Visuel

Prise en charge des personnes handicapées, la DREES publie deux nouvelles études

La Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques (DREES) a publié deux études inédites sur la prise en charge des personnes handicapées :

  • La première étude décrit le profil et le parcours des bénéficiaires de la prestation de compensation du handicap à partir de remontées individuelles administratives de conseils départementaux (entrées, sorties, ancienneté, etc.).

Selon cette étude : 

Au 31 décembre 2016, 284 100 personnes ont un droit ouvert à la prestation de compensation du handicap (PCH) en France, soit quatre habitants sur mille. Les effectifs se concentrent entre 50 et 64 ans, en raison de la prévalence du handicap qui augmente avec l’âge et des conditions de limites d’âge pour solliciter la prestation. Les hommes sont en proportion plus nombreux parmi les bénéficiaires les plus jeunes, tandis que les femmes sont surreprésentées à partir de 40 ans.

11 % des bénéficiaires sont entrés ou sortis de la PCH au cours de l’année 2016. Un sortant sur trois a quitté la PCH trois ans après son entrée dans le dispositif, et près d’un sortant sur cinq a quitté le dispositif pour cause de décès. Les sortants de 60 ans ou plus se distinguent par des durées de présence plus longues : 15 % étaient présents dès l’année de la mise en œuvre de la PCH (contre 9 % des moins de 60 ans).

Entre 2012 et 2016, l’âge moyen des bénéficiaires a augmenté d’un an et demi. Si l’augmentation du nombre de bénéficiaires intervient à tout âge, elle est toutefois plus marquée à partir de 60 ans. Cette hausse s’explique par la montée en charge de la prestation combinée à des effets démographiques et à l’allongement de la durée de présence des bénéficiaires dans la prestation.

  • La deuxième étude s’intéresse à la prise en charge des jeunes adultes maintenus en établissements pour enfants handicapés au titre de l’amendement Creton. L’amendement Creton permet, depuis 1989, le maintien de jeunes adultes en situation de handicap dans un établissement pour enfants alors qu’ils ont atteint l’âge limite mais sont dans l’attente d’une place dans une structure pour adultes. 

Selon l’enquête, 298 000 personnes perçoivent la PCH, fin 2017. Fin 2014, 6 000 jeunes adultes étaient maintenus en établissements pour enfants handicapés au titre de l’amendement Creton. Il est également relevé : des jeunes bénéficiaires de plus en plus âgés, des déficiences plus sévères qui entraînent des incapacités, une faible scolarisation des jeunes bénéficiaires de l’amendement, des sorties plus tardives pour les personnes ayant des déficiences sévères, des orientations principalement vers le secteur spécialisé,  plus de 400 jeunes relevant de l’amendement Creton se retrouvent sans accompagnement à leur sortie...

Pour en savoir plus :




par Nathalie SLISKOVIC
publié le 18/06/2019

Partager cet article :

Entrez votre email pour vous abonner à notre newsletter

© FNAT 2016 - Tous droits réservés