Menu
Visuel

RBPP de l'ANESM sur les « comportements-problèmes » des personnes handicapées

Les « comportements-problèmes » par la RBPP s’appliquent à « des manifestations dont la sévérité, l’intensité et la répétition sont telles que ces comportements génèrent des gênes très importantes pour la personne elle-même et pour autrui, de nature à bouleverser durablement sa vie quotidienne et celle de son entourage. »


L’Anesm relève les impacts de ces comportements :

- La qualité de vie des personnes handicapées (refus d’admission, rupture des prises en charge, absence de projet de vie, exclusion du milieu ordinaire, etc..) ;
- Leur santé (difficultés aggravées d’accéder à des soins somatiques et à une prise en charge de la douleur, …);
- Le réseau social des familles (l’isolement social, souffrance psychique ; incidences économiques, etc…) ;
- Les professionnels (risques de blessures physiques, risques psycho-sociaux,…), pour qui des espaces d’expression devront être réservés .

L’objectif de ces recommandations :

- Mettre en exergue les pratiques et les modalités organisationnelles qui permettent de mieux prévenir et gérer les situations « problèmes », de manière à réduire leur survenance,
- Mieux y faire face lorsque les professionnels y sont concrètement confrontés.
- La RBPP promeut concrètement des outils spécifiques (notamment d’évaluation).

Elle s’adresse aux professionnels des établissements et services médico-sociaux confrontés à un moment ou à un autre aux « comportements-problèmes », et à leurs conséquences sur la personne accompagnée et son environnement global.

Lire la RBPP



par Nathalie SLISKOVIC
publié le 22/12/1901

Partager cet article :

Entrez votre email pour vous abonner à notre newsletter

© FNAT 2016 - Tous droits réservés