Menu
Visuel

Remise du rapport de Myriam EL KHOMRI en faveur de l’attractivité des métiers du grand âge et de l’autonomie, le 29 octobre 2019

Après une mission de moins de 3 mois, plus de 150 auditions (notamment de l''interfédération de la PJM), et de nombreuses visites de terrain dans les territoires, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a reçu ce mardi 29 octobre 2019 Myriam EL KHOMRI, ancienne ministre du Travail, pour la remise de son rapport sur l’attractivité des métiers du grand âge et de l’autonomie. Cette remise s'est faite en présence de l’ensemble des parties prenantes parmi lesquelles la FNAT représentée par son Délégué général.

Ce rapport est centré essentiellement sur deux types de métiers, les aides-soignants et l'accompagnant à domicile. Par manque de temps le rapport n'explicite pas les métiers des MJPM, qui sont toutefois cités dans le périmètre étendu des métiers sanitaires et sociaux.

Des constats très forts sur les métiers du grand âge et de l’autonomie ont donc été faits et ces constats sont ceux de métiers sinistrés. Parmi les principaux facteurs de ce manque d’attractivité : 

  • Des niveaux de rémunération y sont faibles s’accompagnant d’un taux de pauvreté élevé, "une réalité, inacceptable" pour Agnès Buzin,
  • Des conditions difficiles d’exercice des missions, à domicile comme en établissements

Dans la feuille de route du rapport de Myriam EL KHOMRI en faveur de l’attractivité des métiers du Grand âge et de l’autonomie 2020-2024 :

  • le recrutement : avec notamment 93 000 postes supplémentaires d’aides soignants et d’accompagnants des personnes en perte d’autonomie entre 2020 et 2024, pour faire face au vieillissement démographique, à l’augmentation du niveau de présence auprès des personnes et au renforcement des temps collectifs
  • la formation  : avec notamment la gratuité des formations d’aides-soignants ; l'accès à une formation spécifique en gérontologie à tous les professionnels exerçant auprès des personnes en perte d’autonomie,  etc.
  • la reconnaissance financière : avec un accord tripartite pour favoriser l’implication des collectivités locales dans la mise en œuvre du plan de mobilisation nationale...

Pour Agnès Buzin, il y a de grands enjeux à "construire la nouvelle offre de services à domicile" et "la réforme du modèle de financement des services à domicile doit être portée dans le projet de loi en préparation" ; "C’est l’un des principaux objectifs du projet de loi Grand âge et autonomie que nous préparons" a-t-elle souligné.

Elle propose aux autres parties prenantes de se réunir dans les tout prochains mois pour organiser une conférence rassemblant tous les partenaires sociaux et toutes les fédérations ou associations gestionnaires, tous secteurs confondus pour aborder les besoins de recrutements à domicile et en établissements, l’évolution des rémunérations inférieures au SMIC dans les grilles des conventions collectives à domicile, l’amélioration de la qualité de vie au travail, les nouvelles orientations des financements etc. Muriel Pénicaud sera proposée au Premier ministre pour piloter la mise en œuvre opérationnelle du Plan de mobilisation nationale en faveur de l’attractivité des métiers du Grand âge et de l’autonomie. 

Ce rapport dresse un constat partagé : attractivité, reconnaissance, réflexion sur les formations, niveau de rémunération, autant de pistes transposables au secteur de la PJM et pour lesquelles l'inter fédération de la PJM (FNAT, UNAF, UNAPEI) poursuit son plaidoyer.

Pour aller plus loin : 



par Nathalie SLISKOVIC
publié le 29/10/2019

Partager cet article :

Entrez votre email pour vous abonner à notre newsletter

© FNAT 2016 - Tous droits réservés