Menu
Visuel

Le sens et l’impact de l'aide humaine apportée par les MJPM, l'interview de Nancy Burgart (Réseau APA) dans "Libération"

Le Réseau APA, acteur associatif non lucratif de l’économie sociale et solidaire et le Journal LIBERATION se sont associés pour l’organisation d’un FORUM « Instincts solidaires » qui s’est tenu le 30/11 dernier à KINGERSHEIM. Durant toute une journée, des tables rondes avec des personnalités ont été organisées autour du thème "la fragilité : le grand impensé de nos sociétés ?". L'occasion d'évoquer un métier à la fois mal connu et peu compris, celui de Mandataire à la Protection Juridique des Majeurs (dit 'MJPM') qui œuvre auprès de personnes majeures vulnérables.

Les mandataires judiciaires accompagnent des majeurs protégés pour défendre leurs droits et leurs intérêts. Nancy Burgart, Responsable des Services de Protection Juridique des Majeurs du Réseau APA, adhérent à la FNAT, veille sur une vingtaine de personnes vulnérables dans le Haut-Rhin. Elle raconte son quotidien et la force des binômes qu’elle forme avec les personnes dont elle a la charge.

Extrait des propose recueillis par Libération :

"Dans l’imaginaire collectif, la mise sous tutelle ou sous curatelle signifie la perte des droits. C’est tout le contraire (...). Les moments de rencontre avec les majeurs protégés sont très importants. Il faut qu’on apprenne à se connaître, qu’on explique pourquoi on est là. Et qu’on les rassure ! Ce n’est pas parce qu’on intervient qu’ils seront constamment contrôlés. On n’a pas notre mot à dire sur le choix de leurs lieux de vie, ou sur leurs déplacements par exemple. Une relation de confiance doit s’établir, c’est crucial. S’il n’a pas confiance en son mandataire, le majeur protégé n’osera pas exprimer ses désirs, ses besoins. "

→ Lire l'interview sur le site de Libération et sur FNAT DOC



par Nathalie SLISKOVIC
publié le 10/12/2019

Partager cet article :

Entrez votre email pour vous abonner à notre newsletter

© FNAT 2016 - Tous droits réservés - Mentions Légales