Menu
Visuel

Les Services MJPM doivent disposer d’un LEI pour les transactions sur les instruments financiers des personnes protégées

En application d’une Directive européenne relatives aux marchés d’instruments financiers (Directive 2014/65/UE) et du Règlement correspondant entrés en vigueur le 03.01.18, « les entreprises d’investissement transmettent aux autorités nationales compétentes, l’AMF pour la France, certaines données relatives à leurs clients qui réalisent des transactions sur les instruments financiers ».
En France, les associations (parmi lesquelles les services MJPM) sont également concernées.
Cette Directive a pour but d’augmenter la transparence sur les marchés financiers en traçant les transactions et les émetteurs de ces ordres.

Ainsi le reporting par les banques à l’autorité nationale compétente en France, l’Autorité des  Marchés Financiers (AMF), des transactions sur les instruments financiers des personnes majeures protégées exigerait d’identifier à la fois :
•             le bénéficiaire final (pour les Services MJPM, les personnes physiques protégées),
•             mais aussi l’identité du décisionnaire (en l’espèce les Services MJPM).

A ce titre, les Services MJPM (personnes morales) doivent disposer d’un Legal Entity Identifier ou « LEI », et le communiquer aux banques qui opèrent des transactions sur instruments financiers des personnes majeures suivies par le service (principalement des transactions sur actions, obligations, dérivés, trackers (ou « ETF« ) etc.).

Ce LEI est un code qui peut être obtenu auprès de l’INSEE.

Sa création donne lieu à facturation : à partir du 1er juin 2018 le tarif pour la création d'un LEI sur le site LEI-France baisse : le coût passe à 120€€ au lieu de 150€.


→ Pour plus d’information, consultez une fiche de présentation du LEI ci-dessous : 




par Nathalie SLISKOVIC
publié le 09/07/2018

Partager cet article :

Entrez votre email pour vous abonner à notre newsletter

© FNAT 2016 - Tous droits réservés